.
 
.

 
 
 

« Des avions dans l’armée de Terre ??!! »…

Article du Capitaine Marc commandant  l'Escadrille Avions de l'Armée de Terre à Rennes


Cette question, je l’entends malheureusement trop souvent dans la bouche de nombreux interlocuteurs aux yeux écarquillés lorsque j’explique mon métier : pilote d’avions dans l’armée de Terre…


Loin de moi l’idée que les fidèles lecteurs de BBM ou de ce site ignorent également cette page de l’histoire de l’ALAT, mais je pense qu’il peut, tout de même, être utile d’apporter quelques « éléments de langage » au sujet de l’EAAT, sur son passé et son présent, afin de « transmettre la bonne parole » autour de vous…

 

« L'arbre généalogique » de l'Escadrille Avions de l'Armée de Terre :

 

Tout d’abord, permettez-moi de rappeler que l’aviation militaire du premier conflit mondial était bien constituée d’avions pilotés par des terriens…et que les racines de l’ALAT se trouvent elles aussi chez les « paralysés de la voilure », certes après bien des querelles enfantines entre l’armée de l’Air et l’armée de Terre au sujet de l’Aviation Légère d’Observation d’Artillerie au cours du second conflit mondial et de la guerre d’INDOCHINE…

L’ALAT a en outre d’abord recruté ses pilotes d’hélicoptères dans les rangs des pilotes d’avions (c’est l’inverse aujourd’hui)…

Mais l’EAAT trouve plus précisément son origine dans le fameux Groupe d'Hélicoptères N°2 (GH2) qui s'installe en ALGERIE en 1955. Aux côtés des voilures tournantes, il comptait en effet des PIPER L18, des NC 856 NORVIGIE et des MH1521 BROUSSARD. En 1962, après les accords d'EVIAN, les aéronefs de l'ALAT sont progressivement rapatriés d'ALGERIE où les concepts de base du combat aéromobile actuel ont été créés.

En 1963, le GH2 est dissout et laisse sa place au 14°Groupe d'ALAT (14°GALAT), réparti entre ORAN, SIDI BEL ABBES et…RENNES Saint-Jacques (avec des L21 et des BROUSSARD). Au même moment, le 3°GALAT est créé à DINAN.

En 1964, le 14°GALAT devient GALAT 14. Le 3°GALAT de DINAN déménage à RENNES en août 1965 avec notamment ses L18. Le « nouveau 3°GALAT », créé à RENNES le 1er septembre suivant, reprend alors l'insigne du GALAT 14.

En 1972, l'armée de Terre décide d’abandonner le savoir-faire avion et de transformer progressivement son ALAT en un parc de voilures tournantes réparties entre unités de combat (les Régiments d'Hélicoptères de Combat, RHC) et unités d'aide au commandement et de servitude (les Groupes d'Hélicoptères Légers, GHL).

En 1973, le GALAT 14 prend le nom de 3°Groupe d'Aviation Légère de l'armée de terre REGional (3°GALREG). Les BROUSSARD sont retirés du service en 1977.

En juillet 1978, le 3°GALREG devient 3°GHL, mais compte encore des CESSNA L19 « Bird Dog ».

Le 22 juin 1984, le dernier vol d'un avion de l'ALAT est effectué par un de ces L19, lors de la dissolution de l'Escadrille Avions du 3°GHL.

Une page se tourne pour l'ALAT...

Cependant, à la suite de la disparition des derniers L19 accessoirement remorqueurs de cibles pour les tirs sol-air, l'armée de Terre doit faire appel à des sociétés civiles de tractage de banderoles !!!  Devant cette aberration (très couteuse!), l'armée de Terre décide de faire l'acquisition de 2 bi turbopropulseurs CESSNA F406 CARAVAN II chez REIMS AVIATION, qui sont mis en service en septembre 1987. Ils dépendent alors directement de l'Etat-Major de l'Armée de Terre (EMAT) et son positionnés en premier lieu aux MUREAUX, aérodrome de stationnement de l'Escadrille d'Hélicoptères Légers de l'EMAT. Les possibilités de vol jour et nuit et en conditions IFR des 406 poussent l'EMAT à chercher un lieu de stationnement plus approprié (i.e. : H24, équipé pour les percées aux instruments et proche de PARIS). L'aéroport de RENNES Saint-Jacques est alors logiquement retenu, d'autant plus que le 3°GHL dispose de hangars vides depuis le départ des derniers avions. Les capacités des 406, l'arrivée de la simulation dans les campagnes de tirs sol-air et la dissolution des GHL les amènent progressivement à se tourner vers les missions de liaison au profit des hautes autorités.

En 1995, ce peloton avion du 3°GHL est témoin de l'arrivée de 2 mono turbopropulseurs TBM700 : TB pour TarBes, lieu de production par la SOciété pour la Construction d’Avions de Tourisme et d’Affaire (SOCATA, nom donné en 1966 par SUD AVIATION lors du rachat de MORANE SAULNIER), M pour Mooney, avec qui l’entreprise Tarbaise a travaillée, et 700 pour 700 cv. Ces avions pressurisés (plafond FL300) et dégivrés, capables de traverser la FRANCE en 2 heures (280 Kts en croisière) sont alors entièrement dévolus à la mission de liaison tout temps.

L'Escadrille Avions de l'EMAT est ainsi créée. La dissolution du 3°GHL le 30 juin 1998 laisse enfin, dès le lendemain, la place à l'Escadrille Avions de l'Armée de Terre (EAAT), alors seule occupante de la plate-forme de Saint-Jacques avec 4 TBM700 et 2 F406.

En 2007, décision est prise de se séparer des F406 au vu du coût prévu pour leur rénovation (ils étaient en outre moins rapides que les TBM, et non pressurisés). L'EAAT reçoit alors en échange 4 TBM700 provenant de l'armée de l'Air, et rassemble alors une flotte homogène de 12 avions. Avec la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), la flotte des TBM de l'ALAT passe progressivement à 8.

Dès cet été 2013, l'ensemble sera rénové en « glass cockpit » et en équipements permettant de réaliser les approches GPS (LNAV et LPV pour les intimes).

 

L'Escadrille Avions de l'Armée de Terre aujourd'hui :

L'EAAT honore tous les jours sa devise : « Servir Tout Temps », car la mission est exigeante : sa cinquantaine de personnels (soit 1 % de l'ALAT !...avec 40 % de pilotes, 40 % de mécaniciens et le reste tout aussi indispensable : les agents d'exploitation ou « préparateurs mission » et enfin le secrétariat) fait face à un emploi soutenu (chaque année un tiers des heures de vol d'un régiment à elle seule, soit près de 400 HDV par pilote ! avec 10 % des missions les week-end et jours fériés, et près de 15 % en territoires étrangers…certes non hostiles), avec des découchés fréquents, des horaires décalés, ponctués par de nombreuses périodes d'astreinte (décollage sur ordre en 1 heure pendant les heures de service et en 2 heures en dehors).
L'EAAT est en outre régulièrement dans l’avant-garde : elle rassemble par exemple tous les agréments et certificats qui feront officiellement d'elle le premier « environnement contrôlé » de l’ensemble des unités de la Défense en 2014 (application militaire des exigences de maintenance PART 145, M...).

 

En un peu moins de 20 ans, les avions de RENNES auront réalisé plus de 60 000 heures de vol (soit près de 900 tours de la planète!), au profit de 40 000 passagers !
Véritable « outil de commandement » selon le GAR IRASTORZA, l’EAAT a cependant toujours besoin, comme ses cousins de MONTAUBAN, que l’ALAT se rappelle qu’elle est « une et indivisible » ! Alors aidez-nous, chers bérets bleus, à faire disparaître cette question saugrenue qui m’a poussé à prendre ma plume aujourd’hui…

 

CNE Marc DUPONT,
Commandant l’Escadrille Avions de l’Armée de Terre,
Membre du Groupement Ouest de l'UNA-ALAT

RENNES
le 24 juin 2013.

 
 
Cliquez pour agrandir

 
Passation de commandement 24 Mai 2013
Cliquez pour agrandir

 
 

5 juillet 2013

 

A l'initiative du capitaine commandant l'escadrille et du président du groupement Ouest, une rencontre de l'active et des vétérans, avec les épouses et autour d'un barbecue, s'est déroulée sur le site de l'aérodrome de Rennes le 5 juillet.
A cette occasion le protocole liant les unités d'active au groupements de l'UNA, initialisé en 2010 par le général de division Patrick Tanguy commandant l'ALAT et le général de corps d'armée (2S) Charles Henri de Monchy président de l'UNA ALAT, a été signé par le commandant d'unité et le président du groupement.
Dans une excellente ambiance nous rappelant nos plus jeunes années et par un temps radieux les anciens et les modernes ont lié connaissance et sympathisé.
Le succès de cette rencontre nous a déjà fait prendre rendez-vous pour un repas en commun à l'occasion de Noël.

 
 

 
 
 
 
 

Mentions légales

 

Dernière mise à jour du site le vendredi 07 avril 2017 23:37;00

Site développé par JJ Chevallier sur MS Expression Web 4, hébergé par Website Out pour UNA-ALAT